La Roumanie pourrait rejoindre l’espace Schengen

roumanie-region-schengen-canadiens-voyageurs

La Roumanie est l’un des six pays qui font partie de l’Union européenne, mais ne fait pas partie de l’espace Schengen (les autres sont la Bulgarie, la Croatie, Chypre, ainsi que le Royaume-Uni et l’Irlande qui ont choisi de ne pas participer). Cependant, avec un soutien croissant à travers le continent, la Roumanie pourrait faire partie de la zone d’ici la fin de 2019.

La Roumanie a assumé la présidence tournante de l’UE et elle tient à faire de l’adhésion à l’espace Schengen une priorité. Le jour de son entrée en fonction, elle a reçu le soutien d’Antonio Tajani, président du Parlement européen. Il a déclaré aux États membres de l’UE qui avaient précédemment bloqué l’adhésion de la Roumanie de « repenser leur position ». Il a ajouté que la Roumanie remplissait à présent tous les critères d’adhésion.

Qu’est-ce que cela signifie pour les voyageurs canadiens ? Les Canadiens bénéficient actuellement d’un accès sans visa à la Roumanie et à l’espace Schengen (pour les voyages de courte durée). Initialement, l’adhésion de la Roumanie ne changera pas beaucoup de choses. Toutefois, à partir de 2022, les Canadiens auront besoin d’une exemption de visa ETIAS pour visiter l’un des pays de l’espace Schengen, y compris la Roumanie, si elle y adhère.

Que devront faire les Canadiens pour obtenir une exemption de visa ETIAS?

Le processus de demande d’exemption ETIAS sera rapide et simple. Les Canadiens devront simplement remplir un formulaire en ligne en entrant des informations telles que leur nom, leur adresse, leur date de naissance, les détails de leur passeport et leurs projets de voyage. Des questions relatives à la santé et à la sécurité seront également posées.

Les demandeurs devront payer des frais à l’aide d’une carte de crédit ou de débit pour soumettre la demande. Pour minimiser les risques de complications, les candidats devront entrer et réviser leurs réponses avec minutie, car de petites erreurs pourraient retarder le processus.

La grande majorité des demandes seront rapidement approuvées et les Canadiens recevront ensuite l’autorisation de voyage ETIAS par courrier électronique. L’exemption de visa ETIAS sera valable pour une période de 3 ans et permettra aux voyageurs d’entrer dans l’un des 26 pays de la zone. Les voyageurs pourront passer jusqu’à 90 jours dans la zone Schengen (maximum de 90 jours par période de 180 jours).

La Roumanie est-elle tout près de rejoindre l’espace Schengen?

Avec des soutiens accrus et le contrôle de la présidence tournante de l’UE, la Roumanie est plus proche que jamais de son adhésion à Schengen. Cependant, bien que de nombreux observateurs s’attendent à ce que cela se produise cette année, certains États de l’UE pourraient tout de même l’en empêcher.

La Roumanie doit encore convaincre certains pays que son adhésion à l’espace Schengen ne posera pas de risque pour la sécurité. La première fois que le Parlement européen a appelé les États membres à accepter l’adhésion de la Roumanie à l’espace Schengen, c’était en 2011. Cependant, contrairement à ce qui se passait alors, une écrasante majorité de pays de l’UE soutiennent maintenant la Roumanie.

Le président Juncker, président du Conseil européen, a déclaré : « je reste convaincu qu’avant la fin de mon mandat (2019), nous accueillerons la Roumanie en tant que nouveau membre de l’espace Schengen. Il reste encore des efforts à faire, mais nous obtiendrons ce résultat. »